Ô Reine Ô Canada

Billet

Billet commémoratif de 20 $ émis par la Banque du Canada et dévoilé à Rideau Hall, le 9 septembre 2015. Pour tout savoir sur ce billet, consultez le site Web de la Banque.

Le 9 septembre 2015, Sa Majesté la reine Elizabeth II a célébré un anniversaire historique. Ce jour-là, elle a en effet dépassé le record établi par son arrière-arrière-grand-mère, la reine Victoria, et est devenue le monarque détenant le plus long règne de l’histoire britannique, et donc de l’époque moderne au Canada. Si je parle d’époque moderne, c’est parce que le roi de France Louis XIV a régné quant à lui de 1643 à 1715. Les colonies françaises d’Amérique du Nord constituaient alors en grande partie ce qui allait devenir le Dominion du Canada bien des années après la mort du souverain français.


Le roi Louis XIV

Durée du règne de Louis XIV, roi de France : 72 ans, 3 mois et 19 jours. (Nicolas Pitau, Wikimédia, Alainauzas)



La reine Victoria

Durée du règne de Victoria, reine d’Angleterre : 63 ans, 7 mois et 2 jours. (Anne Keeling, Wikimédia, Projet Gutenberg)



La reine Elizabeth II

Durée du règne d’Elizabeth II, reine d’Angleterre : 63 ans, 7 mois et 2 jours… et le règne se poursuit!


Mais le 9 septembre était une journée historique pour nous aussi! Après tout, ce n’est pas tous les jours que la Banque du Canada émet un billet commémoratif. À vrai dire, c’était seulement la troisième fois en 80 ans d’histoire.

Le premier billet commémoratif a vu le jour en mai 1935 pour souligner le 25e anniversaire du couronnement du roi George V. Seul billet de 25 $ jamais émis par la Banque du Canada, il se distinguait non seulement en raison de sa coupure hors du commun, mais également parce qu’il était l’unique billet de l’institution sans contenu canadien au verso. Le château de Windsor, l’une des résidences officielles de la famille royale, y était plutôt représenté.

Un deuxième billet commémoratif a été émis en 1967 : variante du billet de 1 $ de 1954, il comportait au recto le logo du centenaire de la Confédération et au verso, une vue du premier l’édifice du Centre du Parlement.


Recto de la coupure

Billet commémoratif de 25 $, émis en 1935, pour souligner le 25e anniversaire du couronnement du roi George V . (NCC 1984.023.062)



Verso de la coupure

Un monument britannique sur un billet de banque canadien. Le château de Windsor est, depuis le XIe siècle, l’une des résidences de la famille royale britannique. (NCC 1984.023.062)



Recto de la coupure

Billet commémoratif sur lequel les dates « 1867 1967 » remplacent les numéros de série. Ces billets, prisés des collectionneurs, n’ont pas disparu au même rythme que les originaux, qui étaient numérotés. (NCC 1967.010.001)



Verso de la coupure

Cette gravure a d’abord servi à illustrer le billet de 100 $ du Dominion du Canada en 1872. Le graveur C. Gordon Yorke a retravaillé l’image pour y ajouter davantage de nuages et d’éléments de paysage. (NCC 1967.010.001)


Observez attentivement le portrait de la Reine sur le billet de 1967, puis celui de la bande transparente du billet commémoratif de 2015. Il s’agit du même portait. Enfin, pas tout à fait : laissez-moi vous expliquer. Une variante d’une photo de la jeune princesse Elizabeth, prise en 1951 par le célèbre photographe Yousuf Karsh, a été intégrée au billet de 1954, de même qu’aux billets commémoratifs de 1967 et de 2015. L’image du billet de 2015 a été produite à partir de la même photo de Yousuf Karsh que la gravure de 1954, mais à une grande différence près : la Reine porte un diadème cette fois-ci. La jeune princesse Elizabeth était coiffée d’un diadème en diamants sur la photographie de Karsh, mais le graveur, George Gundersen, l’avait supprimé pour distinguer le portrait d’un autre inspiré du même cliché, mais utilisé sur un timbre. Notons au passage que le portrait a été colorisé pour en faire un élément holographique à reflets métalliques.


Portrait de la reine Elizabeth II

Portrait de la Reine figurant sur la série de billets de 1954; le graveur George Gundersen s’est inspiré de la photo prise par Yousuf Karsh en 1951.



La princesse Elizabeth

Photo prise par Yousuf Karsh en 1951 qui illustre la princesse Elizabeth portant le diadème « Girls of Great Britain and Ireland » que lui a offert sa grand-mère à l’occasion de son mariage. (© Succession de Yousuf Karsh)



Portrait de la reine Elizabeth II

En plus d’avoir une valeur commémorative, la reproduction holographique colorisée du portrait de 1951 constitue un élément de sécurité important de la coupure.


Le 9 septembre 2015, 180 invités de marque et dignitaires se sont réunis à Rideau Hall pour assister au dévoilement officiel du billet commémoratif de 2015. Votre humble serviteur était présent lui aussi, non pas à titre de dignitaire, mais comme « aide de camp » à la table où les invités pouvaient échanger des billets ordinaires de 20 $ contre de tout nouveaux billets commémoratifs – une véritable aubaine!

Comme dans la plupart des événements ayant lieu à Rideau Hall, la salle de bal tout illuminée (CTV se chargeait de la retransmission en direct) fourmillait de responsables du protocole, d’agents de sécurité et de coordinateurs d’activités. Pendant les tests de son, nous occupions une autre salle de réception : la Salle de la Tente. Ancien court de tennis, cette curieuse salle, qui ressemble de l’intérieur à une tente à rayures roses, s’est vite remplie des membres du personnel d’ambassades (pays du Commonwealth), de militaires ainsi que d’autres invités du gouvernement fédéral et du secteur privé. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déployé un contingent de tuniques rouges, et comme le thème de l’événement tournait autour de la royauté, quelques très grands chapeaux étaient visibles dans la foule.


Gardes

Les cérémonies à Rideau Hall s’inscrivent dans des siècles de tradition; agents de sécurité et gardes de cérémonie étaient présents en grand nombre pour l’occasion.



Agents de la GRC

Quelqu’un aurait dû prévenir les agents de la GRC que leur uniforme ne s’agençait pas avec le décor!



Chapeaux

Qui dit événement royal dit chapeaux!


Et puis nous fûmes invités à retourner à la salle de bal, au rythme du quatuor de l’Aviation royale canadienne. Escortés par deux agents de la GRC bottés et éperonnés, Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, et Son Excellence madame Sharon Johnston sont entrés dans la salle de bal. C’est Alexia Harrison, membre du Bureau du secrétaire du gouverneur général, qui a prononcé le mot d’ouverture.


Allocution

Alexia Harrison, du Bureau du secrétaire du gouverneur général, présente les portraits de la Reine qui ont orné nos billets de banque au fil des ans.



Gouverneur général

Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, évoque la relation de longue date qui nous unit à la Reine.


Lors de sa brève allocution, le gouverneur général a annoncé qu’à 13 h 30, heure d’Ottawa, Elizabeth II occupait officiellement le trône depuis 23 226 jours, 17 heures et 23 minutes. Richard Wall, chef du département de la Monnaie à la Banque du Canada, a ensuite rejoint le gouverneur général pour soulever le rideau noir qui cachait une reproduction grand format du tout nouveau billet commémoratif de 20 $. Il était enfin dévoilé! S’en est suivi une salve d’applaudissements, puis le gouverneur général a repris la parole pour raconter une anecdote sur le dévoilement officiel, en la présence de la Reine, du portrait visant à souligner son jubilé de diamant, qui trône maintenant au fond de la salle de bal.

Hommes soulevant un rideau

Richard Wall, chef du département de la Monnaie à la Banque du Canada, et le gouverneur général dévoilent le nouveau billet commémoratif de 20 $.

Comme cet événement était un triple dévoilement, ce fut ensuite au tour des représentants de Postes Canada et de la Monnaie royale canadienne de monter sur scène. La présidente du Conseil d’administration de Postes Canada, Siân Matthews, a présenté une reproduction grand format du nouveau timbre commémoratif sur lequel figurent à la fois un portrait actuel de la Reine et une image de son couronnement en 1953, soulignant son règne historique. Puis, Claude Bennett, membre du Conseil d’administration de la Monnaie royale canadienne, a procédé au dévoilement, avec le gouverneur général, de la nouvelle pièce commémorative de 20 $. Celle-ci comporte un ruban classique, orné de feuilles d’érable au coloris automnal, qui porte l’inscription « VIVAT REGINA » (« longue vie à la Reine »). La cérémonie s’est terminée par une prestation époustouflante de Garth Hampson, agent de la GRC à la retraite, qui a interprété God Save the Queen et Ô Canada en compagnie de ses deux petites-filles.


Femme et homme sur scène

Siân Matthews présente avec fierté le nouveau timbre commémoratif de Postes Canada.



Deux hommes sur scène

Pièce de monnaie commémorative de 20 $ de la Monnaie royale canadienne



Chanteurs sur scène

Garth Hampson, qui s’est produit à de nombreuses reprises à Rideau Hall, chante en compagnie de ses petites-filles, Abby et Jessica Wilson.


Le kiosque que tenait la Banque lors de la réception suivant le dévoilement a attiré de nombreux invités qui souhaitaient contempler le portrait de Karsh et échanger un billet ordinaire de 20 $ contre un tout nouveau billet commémoratif.

Nous sommes très fiers de notre billet commémoratif. Pour vous renseigner sur ses éléments graphiques et de sécurité, jetez un coup d’œil au site Web de la Banque. Et pour l’admirer de vos propres yeux, rendez-vous dans une succursale près de chez vous et demandez-le au caissier! La Banque ne produira que 40 millions d’exemplaires de ce billet commémoratif, alors ne tardez pas et procurez-vous en un dès aujourd’hui!