Un congrès international réunissant des spécialistes des médailles

Fondée à Paris en 1937, la Fédération internationale de la médaille d’art (FIDEM) a comme mission de faire connaître et apprécier les médailles d’art, de parrainer des expositions partout dans le monde et de créer un espace de discussion et de diffusion. Elle réunit des sculpteurs, des ateliers monétaires et des musées d’une quarantaine de pays.

logo du congrès de la FIDEM

Nous avons profité de la tenue du congrès à Ottawa pour organiser une activité dans nos murs et montrer nos nouvelles installations.

La FIDEM a tenu son congrès bisannuel à Ottawa du 29 mai au 2 juin, sous le thème de la Femme et les femmes dans le domaine des sciences naturelles. Elle souhaitait ainsi souligner le centenaire de la loi accordant aux femmes le droit de vote aux élections fédérales. Le congrès s’est déroulé au Musée canadien de la nature, sur les lieux mêmes où la Loi ayant pour objet de conférer le droit de suffrage aux femmes a été adoptée. Il s’agissait du premier congrès de la FIDEM au pays, et le Musée de la Banque du Canada y a joué un rôle actif.

Musée canadien de la nature (Wikimedia : Andrik)

En 1918, l’immeuble qui abrite aujourd’hui le Musée canadien de la nature a hébergé temporairement le Parlement après l’incendie qui avait détruit l’édifice du Centre en 1916.

Au cours de la première séance plénière, j’ai présenté un exposé sur le célèbre sculpteur canadien R. Tait McKenzie et les femmes à l’honneur dans ses œuvres. M. McKenzie a passé la majeure partie de sa carrière professionnelle à l’Université de Pennsylvanie, où il était directeur du département d’éducation physique. Même s’il est reconnu principalement pour ses sculptures d’athlètes – considérées par plus d’un comme la représentation idéale du corps masculin –, McKenzie a aussi immortalisé dans ses créations des personnes qu’il admirait, notamment les femmes de sa famille, des connaissances de Montréal et de Philadelphie, ainsi que des universitaires et des artistes accomplis.

bas-relief représentant des patineurs de vitesse

Reproduction à l’échelle de la plaque Brothers of the Wind, créée par R. Tait McKenzie. La frise originale mesure trois mètres de long. (1925)

détail d’un portrait de femme en bas-relief

Les bas-reliefs de qualité, comme cette création de M. McKenzie, donnent au faible relief une impression de profondeur. (1904) (Prêt : Moulin de Kintail)

médaille représentant un coureur

M. McKenzie excellait dans la représentation de corps d’athlètes. Il a créé cette médaille pour la ligue d’athlétisme des écoles publiques de New York. (1929)

Le 26 mai dernier, le Musée de la Banque du Canada a inauguré son exposition intitulée Les Grands maîtres du relief, qui se prolongera jusqu’au 25 novembre. On y présente des pièces de monnaie et des médailles réalisées par trois grands sculpteurs canadiens : R. Tait McKenzie, Emanuel Hahn et Dora de Pédery-Hunt. Les visiteurs peuvent admirer quelques-unes des œuvres les plus remarquables de ces artistes de talent. Des reproductions surdimensionnées de quelques pièces permettent aux jeunes de comparer aux œuvres originales leurs créations obtenues grâce à la technique du frottage.

médaillon à l’effigie d’une femme

Printemps : médaillon de l’artiste Dora de Pédery-Hunt. (1969)

présentoir du Musée

Les œuvres sont présentées dans la galerie 1, réservée aux expositions spéciales, adjacente au lobby du Musée.

détail d’une pièce de 25 cents géante

Emanuel Hahn a créé le caribou et la goélette qui ornent nos pièces de monnaie encore aujourd’hui. On lui doit également le dollar en argent du voyageur. (1937)

En marge du congrès, le Musée de la Banque du Canada a eu le plaisir d’accueillir les délégués de la FIDEM lors d’une réception qui s’est tenue le 31 mai. Pendant plus de deux heures, les quelque 130 invités ont échangé entre eux, parcouru les galeries et passé des moments agréables. L’écran tactile géant et l’activité interactive sur la conception d’un billet personnalisé ont particulièrement retenu l’attention. Les participants ont aussi voulu en savoir davantage sur les supports utilisés pour la présentation des objets et l’emploi des technologies. Beaucoup ont dit regretter de ne pas avoir eu suffisamment de temps pour tout voir, mais qu’ils avaient l’intention de revenir pendant la semaine.

Cette activité s’est révélée une excellente occasion pour le Musée d’ouvrir ses portes au monde et de faire découvrir ses nouvelles installations à ses homologues. Ce fut un honneur pour l’équipe du Musée de participer à cet important congrès.

table à dessin

Les visiteurs peuvent s’initier à la technique du frottage avec les trois répliques en relief de pièces de monnaie et de médaillons des artistes à l’honneur.

crayon frottant une pièce de monnaie géante

Le portrait en buste de la Reine qui apparaît comme par magie grâce à la technique du frottage a été créé par Dora de Pédery-Hunt pour orner une pièce de monnaie canadienne émise en 1990.

foule réunie dans le lobby du Musée

Les dizaines de passionnés des médailles présents à la réception ont chaudement félicité l’équipe du Musée. Ils ont particulièrement aimé l’écran tactile.