Des étudiants en muséologie de l’Université Carleton posent un regard critique sur le Musée

Des groupes scolaires, nous en recevons toutes les semaines. Et c’est bien normal, puisqu’un volet important de notre mission consiste à informer les jeunes sur les fonctions de la Banque, sur l’économie et sur l’histoire de la monnaie. Fin février, certains de nos employés se sont adressés à un groupe d’étudiants exceptionnellement attentifs.

groupe et guide devant la pierre de Yap

La plupart des visites commencent devant la pierre de Yap, un objet qui suscite les conversations sur l’économie.

Nos visiteurs étaient inscrits au programme d’études supérieures en muséologie de l’Université Carleton, à Ottawa. Ce programme aide les futurs conservateurs à mieux comprendre les rouages concrets de la conception d’une exposition et d’un musée. En fait, quelques étudiants sont déjà conservateurs, mais la plupart étudient au 2e ou au 3e cycle en histoire, en archéologie ou en histoire de l’art.

personnes à la réception du Musée

Ces étudiants n’ont pas besoin qu’on leur explique ce qu’est la dette publique; certains d’entre eux ont peut-être déjà contracté un prêt hypothécaire.

Les étudiants ont aussi visité, notamment, le Musée canadien de l’histoire et Ingenium (le Musée des sciences et de la technologie du Canada), deux institutions qui ont récemment fait l’objet d’un vaste réaménagement. Ils ont ainsi eu des occasions privilégiées d’entendre le témoignage de ceux qui ont participé, sur le terrain, à la conception d’expositions et de musées. Nous avons donc été flattés que notre musée modernisé fasse partie de ces visites, qui ont été organisées par la chargée de cours invitée Trina Cooper-Bolam, candidate au doctorat en médiations culturelles à l’Université Carleton.

grand écran d’ordinateur

Nous avons pu regarder l’exposé de Ken Ross en direct grâce à notre grand écran.

Notre directeur, Ken Ross, étant cloué à la maison en raison d’un rhume, il a fait son exposé par l’entremise de Skype. Il a parlé de tout le processus de conception du nouveau Musée, tant du point de vue de la stratégie de communication de la Banque que de celui des créateurs de contenu. Cela l’a amené à faire un survol des outils numériques et interactifs, qui jouent un rôle central au Musée. Les étudiants ont trouvé très intéressante l’approche adoptée par le Musée pour expliquer les fonctions de la Banque et l’économie. Puisqu’il tente de présenter simplement des concepts très complexes, le Musée tient à la fois du centre des sciences et du musée traditionnel. Il représente donc un objet d’étude des plus intéressant.

personnes assistant à un exposé

Le conservateur en chef, Paul Berry : un éternel passionné de numismatique.

femme tenant un objet en plastique

Notre restauratrice montre un minuscule support à pièce de monnaie en plastique muni d’un aimant qui permet de fixer la pièce à un présentoir.

Paul Berry, notre conservateur en chef, a parlé du défi qu’a représenté pour son équipe le choix des objets à exposer dans l’espace limité dont nous disposons. Compte tenu du nouveau mandat du Musée, il a fallu prendre de nombreuses décisions éclairées afin de départager les objets essentiels pour raconter l’histoire de la monnaie et ceux qui illustrent le survol de l’économie présenté dans chaque zone. Notre restauratrice dévouée, Patricia Measures, s’est ensuite occupée des aspects pratiques concernant la conservation et l’exposition des objets.

personnes assistant à un exposé

Notre graphiste, Thu Phan, parle de la conception créative, une grande idée à la base de l’interprétation dans les musées modernes.

Cependant, les points les plus fascinants ont été abordés par notre graphiste, Thu Phan, qui a parlé du processus d’élaboration des éléments d’interprétation et des expositions pour le Musée en entier. Elle a expliqué que le contenu pouvait découler autant du graphisme que d’aspects muséaux, soulignant ainsi l’importance cruciale de faire participer toute l’équipe chargée des expositions à l’ensemble des étapes du projet. Comme toutes les composantes – qu’il s’agisse de la conception, de l’écriture ou de l’ergonomie – ont un effet non négligeable sur la création d’une exposition, les diverses parties doivent bien comprendre que des négociations sont nécessaires.

L’activité s’est terminée par une visite du Musée; les étudiants ont ainsi eu la possibilité de se familiariser avec les éléments interactifs. Nous avons déjà discuté d’un partenariat plus étroit avec ce programme de muséologie novateur, une perspective qui nous enchante.

personnes devant des écrans

Les étudiants en muséologie sont bien les seules personnes susceptibles de prendre très au sérieux la création de leur avatar.

visiteurs dans un musée

Nous encourageons tous nos visiteurs à nous faire part de leurs idées et à nous faire partager leur expérience au Musée, comme l’ont fait ces étudiants.