Sortie par la boutique de cadeaux

Boutique de cadeaux de l’ancien Musée de la monnaie.

Fin janvier dernier, j’ai eu le plaisir de participer au congrès de l’Association des musées canadiens (AMC) sur les entreprises muséales. L’événement, qui s’est déroulé pendant trois jours à Toronto, avait pour thème les services d’accueil aux visiteurs dans les musées, les galeries d’art, et même les aquariums et les zoos. On parle souvent de « services d’accueil aux visiteurs » dans le secteur muséal, mais qu’entend-on au juste par là? Le terme renvoie à toutes les interactions ou expériences que les visiteurs d’une institution culturelle peuvent vivre en dehors des expositions. Je parle ici des services alimentaires et de vente au détail, des échanges sur les réseaux sociaux, de la billetterie, des activités spéciales et de la programmation, autant de sujets abordés durant les divers exposés du congrès.

Au nouveau Musée de la Banque du Canada, je serai notamment chargée d’aménager la boutique de cadeaux. J’ai assisté au congrès non seulement pour obtenir des suggestions et de l’aide à ce sujet, mais aussi pour trouver des idées d’activités spéciales et de nouvelles façons de faire participer le public. C’était l’occasion rêvée de rencontrer d’autres spécialistes de musée qui partagent les mêmes valeurs aux quatre coins du pays, de les sonder et de comparer nos pratiques exemplaires.

Exposé sur les enjeux liés à l’aménagement d’une boutique de cadeaux.

L’un des moments forts du congrès reste pour moi l’exposé présenté par le musée The Rooms de St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador). Il portait sur la programmation en préparation pour le 100e anniversaire de la bataille de Beaumont-Hamel, qui viendra souligner un triste événement dans l’histoire de la province. Même si la programmation ne débutera pas avant la date anniversaire (le 1er juillet), sa préparation remonte à 2014, année où les planificateurs ont commencé à parler de cette fête commémorative, à élaborer des campagnes d’information, à coordonner le travail des bénévoles et à organiser plusieurs concours autour de l’événement. Le musée espère ainsi attirer une marée de visiteurs le jour J.

Vue du musée The Rooms, au sommet de la colline Signal à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) (Wikimedia Commons : Silverchemist)

Pour appuyer la communauté locale, les services d’accueil aux visiteurs ne se limitent plus à des activités d’une journée. Le musée The Rooms élabore aussi des programmes scolaires, des campagnes d’information ou des projets communautaires, et réalise même des ateliers d’art pour adultes et des vidéos virales. C’est l’un des musées représentés à ce congrès qui offrent des services aux citoyens à l’extérieur de leur enceinte.

Escaliers de l’auditorium du musée Aga Khan, sur le thème bleu et blanc.

J’ai également eu la chance de visiter le tout nouveau Aga Khan Museum. Ouverte en septembre 2014, cette galerie d’art est un vrai régal pour les yeux. J’ai ainsi découvert son programme d’adhésion, sa boutique de cadeaux et sa programmation. En plus du personnel régulier, des bénévoles participent au bon fonctionnement du musée; ils sont plus de 300 au total! Jane, une des bénévoles, nous a fait faire le tour du propriétaire. Sa passion pour les lieux était telle que tous les membres du groupe voulaient l’embaucher. Je n’ai vraiment eu aucune difficulté à remplir ma valise d’idées pour notre musée en préparation.

Dans l’ensemble, le congrès était excellent. J’ai bien hâte que vous voyiez, à l’ouverture du Musée de la Banque du Canada en 2017, la mise en application de toutes les idées glanées à Toronto.

Galerie principale du musée Aga Khan, conçue pour laisser pénétrer le plus possible la lumière naturelle.

Vitrine innovante au musée Aga Khan.