Le logo du centenaire est ajouté au recto du billet de 1967 et une vue des premiers bâtiments du Parlement du Canada remplace le paysage des Prairies figurant au verso de la coupure de 1954. La gravure, qui est celle du billet de 100 $ du Dominion du Canada (année 1872), représente le premier édifice du Centre de la colline du Parlement, détruit par un incendie en 1916. Si la Bibliothèque du Parlement (seul bâtiment de l’édifice d’origine à avoir échappé aux flammes) est absente, c’est parce qu’elle n’est pas encore achevée à l’époque de la gravure. Histoire de susciter l’intérêt des collectionneurs, la Banque du Canada émet aussi une deuxième version de cette coupure de 1967 sur laquelle les dates « 1867 1967 » remplacent les numéros de série habituels.

Le portrait de la reine est réalisé à partir du même cliché de Yousuf Karsh ayant servi à la conception de l’image à reflets métalliques de Sa Majesté sur le billet commémoratif de 2015. La reine n’est pas coiffée d’une couronne sur les billets de la série de 1954, le but étant de différencier ce portrait d’un autre inspiré de la même photographie, mais utilisé pour l’illustration d’un timbre canadien à la même époque. La première gravure est l’œuvre de George Gundersen de la British American Bank Note Company. C’est Yves Baril, graveur de la Compagnie canadienne des billets de banque limitée, qui l’a retravaillé plus tard.