Mis en circulation le jour de l’ouverture de la Banque du Canada, le 11 mars 1935, ces billets de banque sont les tout premiers à être émis par l’institution. Cette première série de billets n’est toutefois pas conçue par la Banque, mais plutôt par des sociétés d’impression de produits fiduciaires, auxquelles la tâche a été confiée par le gouvernement fédéral. Deux ensembles complets de billets sont produits : un en anglais, et l’autre en français. Mis à part cette caractéristique, ils sont identiques.

Cette monnaie n’est pas au goût du jour, même pour l’époque. Son apparence est presque totalement empreinte de l’influence du XIXe siècle. Les chiffres, les rosettes, les cadres et certaines vignettes allégoriques paraissant sur les billets proviennent directement des catalogues des imprimeurs. Les petites coupures sont toutes à l’effigie de membres de la famille royale; se sont les seuls billets qui présentent des personnages autres que le monarque (p. ex., l’un des billets affiche le portrait de la future reine à l’âge de huit ans). Les premiers ministres Laurier et Macdonald figurent sur les coupures plus élevées et moins couramment utilisées.

Au moment de l’émission, l’identité publique du Canada est encore liée à l’Empire britannique. L’esprit d’indépendance du pays ne se reflète pas encore dans sa monnaie, qui met en valeur des images classiques d’un style qui aurait été tout à fait d’actualité au XIXe siècle. Il s’agit également de la seule série à compter des billets de 25 $ et de 500 $. Le billet de 25  $, mis en circulation deux mois après la série principale, est émis spécialement pour commémorer le 25e anniversaire du couronnement du roi George V. Au verso de cette coupure figure une scène d’ailleurs (le château de Windsor), ce qui le distingue des autres billets canadiens modernes.