Plus grande que la collection de pièces de « mononcle » Jean-Paul

D’abord modeste, la collection constituée par la Banque du Canada à partir de 1959 prend son envol en 1962 : l’institution reçoit le mandat de réunir un assortiment complet de pièces de monnaie, de jetons et de billets canadiens. Mission accomplie, grâce à l’acquisition d’importantes collections privées et d’objets de Bibliothèque et Archives Canada. Au fil des ans s’ajoutent à la collection des milliers d’objets ayant servi de moyen d’échange dans toutes les parties du monde depuis plus de quatre millénaires. La collection rassemble également des objets utilisés pour la production et l’entreposage de la monnaie ainsi que des instruments de mesure et de comptabilité. Désignée officiellement Collection nationale de monnaies en 1977, elle continue de s’enrichir, conformément au mandat donné à la Banque de former la plus importante collection de monnaie canadienne et de matériel ayant servi à sa production.

Forte de plus de 110 000 objets, la Collection ne contient pas que de la monnaie : elle renferme aussi du matériel, tel que des matrices, des plaques et des outils de gravure, qui sert à la produire; des articles, comme des registres et des livres de comptes tenus par des banques ou des administrations publiques, qui servent à en suivre la trace; des balances et des poids, qui servent à la mesurer; des caisses enregistreuses, des tirelires et des porte-monnaie. On y trouve même des exemples de monnaie contrefaite, ce qui montre à quel point elle est exhaustive. Enfin, il ne faudrait surtout pas passer sous silence la bibliothèque et les archives de la Collection, qui comprennent plus de 8 500 livres, brochures, catalogues et journaux.