Des motifs de pièce de monnaie, créations d’Emanuel Hahn

statue

Sculpture d’un monument commémoratif de la Première Guerre mondiale, à Lindsay, en Ontario, œuvre d’Emanuel Hahn. (Wikimedia Commons, Richard BH, Hamilton, Ontario)

Emanuel Hahn est un célèbre sculpteur canadien. Né en Allemagne en 1881, il immigra au Canada avec sa famille à l’âge de sept ans. Outre des médailles et plusieurs monuments commémoratifs de guerre, il conçut les motifs de certaines des pièces de monnaie les plus remarquables et les plus emblématiques du Canada. Le dollar en argent du voyageur, la pièce de 10 cents représentant la goélette Bluenose, la pièce de 25 cents ornée d’un caribou et le dollar en argent de 1939 marquant la visite du roi George VI et de la reine Élisabeth sont tous des créations d’Emanuel Hahn.

dessin de pièce

Esquisse au crayon d’Emanuel Hahn, proposée pour le revers du dollar en argent de 1935.
(NCC 1963.059.015.004)

En 1934, le ministère des Finances invita Emanuel Hahn à présenter un motif pour le dollar en argent qui devait souligner le 25e anniversaire du couronnement du roi George V. L’artiste se mit alors en rapport avec l’hôtel de la Monnaie à Londres (The Royal Mint) et la Monnaie royale canadienne pour mieux comprendre le procédé de la frappe de monnaie avant de proposer l’image d’un voyageur et d’un Amérindien pagayant en canot. Par souci d’exactitude, il se renseigna sur la conception des canots traditionnels et étudia les œuvres de Frances Anne Hopkins. Approuvé presque tel quel, son motif servit de modèle type pour le dollar canadien en argent jusqu’au lancement du « huard » en 1987.

dessin d’homme

Dessin au crayon d’Emanuel Hahn, études sur le corps.
(NCC 1963.059.015.005)

dessin de pièce

Dessin au crayon d’Emanuel Hahn, revers du dollar en argent de 1935, détails soignés des éléments graphiques.
(NCC 1963.059.015.006)

Fort du succès du dollar en argent du voyageur, Emanuel Hahn se retrouva parmi les quelques artistes invités à présenter des motifs pour la nouvelle pièce canadienne marquant l’avènement de George VI en 1937. Il proposa pas moins de 16 croquis. Le caribou (présenté pour la pièce de cinq cents et la pièce de 25 cents) et la goélette Bluenose furent retenus. Les motifs ornant les pièces de 1937 figurent encore sur celles d’aujourd’hui. Emanuel Hahn laissa une empreinte profonde sur la monnaie canadienne et les Canadiens ne sont pas peu fiers d’avoir une de ses œuvres authentiques dans leur porte-monnaie.

pièce

Revers du dollar en argent de 1935, création d’Emanuel Hahn.
(NCC 1978.058.285b1)

La Collection nationale de monnaies de la Banque du Canada préserve aujourd’hui l’héritage d’Emanuel Hahn (pièces de monnaie, dessins, modèles en plâtre et correspondance).