Été 2017

pare-chocs de voiture muni d’un autocollant représentant une feuille d’érable colorée

Le logo de 2017 propre à Ottawa est omniprésent d’un bout à l’autre de la ville.

Pour tout habitant d’Ottawa, ignorer que le Canada fêtera ses 150 ans le 1er juillet revient à ne pas avoir conscience que le soleil est levé. Comme un fier propriétaire attendant des convives à souper, la ville s’active avec frénésie pour remettre à neuf ses infrastructures majeures avant le début des célébrations. C’est à croire que tout le centre-ville est en construction. Les importantes perturbations de la circulation, les rues barrées, les immeubles historiques entourés d’échafaudages sont un fait, mais nous avons la quasi-certitude que ça en vaudra la chandelle… touchons du bois!


panneaux orange signalant une zone de travaux

L’automne passé, les automobilistes n’étaient pas les seuls à subir les déviations à Ottawa.



panneau signalant une zone de travaux : port du casque obligatoire

Ces temps-ci, il serait plus simple que tout le monde, au centre-ville, porte un casque et des bottes de sécurité.


Quatre grands musées d’Ottawa sont aussi « en construction », à divers degrés : le Musée canadien de l’histoire, le Musée des sciences et de la technologie du Canada, le Musée canadien de la nature et le Musée de la Banque du Canada lui-même. Bon, il n’est pas sûr que nous jouions dans la même ligue que ces trois autres institutions, mais nous n’en avons pas moins des visées « nationales ». Quoi qu’il en soit, une chose est certaine : chaque membre de notre quatuor a la ferme intention de rouvrir ses nouvelles galeries (ou son nouveau musée!) au public cette année. Si le Musée canadien de l’histoire est le seul qui se montre assez audacieux pour afficher en ligne le compte à rebours de l’ouverture de sa nouvelle galerie, je peux quand même dire en toute honnêteté que nous mettons les bouchées doubles pour être fin prêts à accueillir des visiteurs cet été.


l’édifice de l’Ouest du Parlement ceint d’un échafaudage

La rénovation de l’édifice de l’Ouest du Parlement, qui doit se terminer cette année, aura pris dix ans.



rénovation de l’entrée du Centre national des Arts

Pour beaucoup d’institutions, comme le Centre national des Arts qui souhaite rouvrir en 2017, c’est tout un défi de rester ouverts durant les rénovations.


L’harmonisation de notre calendrier aux célébrations du 150e anniversaire du pays offre une excellente occasion de nous associer à la foule d’activités publiques prévues dans la capitale. L’été prochain, Ottawa se verra inondée d’un tsunami de touristes. N’y a-t-il pas moment plus propice pour ouvrir le nouveau Musée de la Banque du Canada que celui où des visiteurs enthousiastes déferlent déjà sur les sites environnants, à un jet de pierre du seuil de notre porte?

Et nous ne sommes pas les seuls à la Banque du Canada à nous mettre dans l’ambiance de 2017. D’ici le début du printemps, la Banque aura dévoilé le graphisme de son nouveau billet de banque commémoratif, qui devrait être mis en circulation à temps pour les activités du Canada 150. Bien évidemment, ce billet célébrera la Confédération. Le Musée fera équipe avec le département de la Monnaie de la Banque de plusieurs façons pour en faire la promotion. Pour en savoir plus, lisez nos billets de blogue.


édifice triangulaire en verre

L’impressionnante entrée pyramidale du Musée se trouve à l’angle des rues Bank et Wellington. Sa construction respecte le calendrier.



plaque de rue : Bank et Wellington

C’est une bonne adresse, entourée de voisins illustres.


Donc, comment l’aménagement du Musée de la Banque du Canada progresse-t-il? Tout semble aller comme sur des roulettes, merci de poser la question! L’équipe responsable de la Collection, fouillant les chambres fortes et les tiroirs, a travaillé d’arrache-pied pour constituer une exposition permanente magnifique. On pourra y admirer notamment une série d’objets vedettes, de véritables joyaux qui tiendront lieu d’ambassadeurs pour chaque zone thématique du Musée et rattacheront ainsi les objets aux galeries de la salle principale. L’équipe a trouvé matière à décrire de façon substantielle plus d’une centaine de ces objets et abordé quelques points techniques à propos de chacun des 1 400 articles. Le reste du contenu de l’exposition en sera bientôt aux dernières étapes d’approbation, et une grande partie des textes ont déjà passé par le rigoureux processus de révision et se déclinent sous leur version définitive. Par ailleurs, le gros de la scénographie de l’exposition, le contenu interactif ainsi que les couleurs, matériaux, revêtements et éclairages de l’infrastructure intérieure sont approuvés : le tout prend forme à bon train.

Et, roulement de tambours, nous avons désormais une adresse. « Un instant! Vous dites que vous n’aviez pas d’adresse?! » C’est exact. Ça paraît ridicule, mais la nouvelle entrée du Musée, même si elle fait clairement partie du complexe du siège de la Banque du Canada, se trouve à un demi-pâté de maisons de l’adresse officielle de la Banque. Si nous publions notre adresse comme étant le 234, rue Wellington, nous devrons composer avec des visiteurs fort mécontents, du moins s’ils trouvent leur chemin jusqu’à nous. Nous nous sommes donc rendus à l’hôtel de ville d’Ottawa afin d’obtenir une adresse pour notre propre porte d’entrée, à l’angle des rues Bank et Wellington.

Alors, où serez-vous cet été? À Ottawa, au 30, rue Bank, il va sans dire.