C’est quoi, ce truc?

en construction, l’entrée vitrée du Musée de la Banque du Canada

Le « truc » surplombant la rue Bank, été 2015.

Personne ne pourrait reprocher à ceux qui flânent le long du siège de la Banque du Canada à Ottawa de scruter d’un air interrogateur l’étrange structure surplombant la rue Bank. Mais « c’est quoi, ce truc? »

Bonne question.

En juillet 2015, le journaliste Keaton Robbins s’est déplacé sur les lieux pour interroger les passants à ce sujet (voir l’article de l’Ottawa Sun). Une seule des personnes interrogées semble avoir donné la bonne réponse. Certains ont pensé à un stationnement, d’autres à un monument, et d’autres encore à une œuvre d’art public ou à une gare. Une hypothèse récurrente : le planchodrome. Cela dit, les piétons ont répondu le plus souvent « aucune idée » ou quelque chose du genre.

Le bâtiment a l’air plutôt étrange, mais il a désormais un vrai toit, des parois vitrées et des portes. Des portes? Voilà un bon indice. Il ne s’agit pas d’un planchodrome, mais de l’entrée pyramidale du Musée de la Banque du Canada.

structure vitrée avec toit en angle et bâches jaunes

Paroi vitrée sous les bâches striées de jaune et de noir, février 2016.

rendu architectural de la terrasse et de l’entrée vitrée du Musée de la Banque du Canada

Illustration de la nouvelle entrée du Musée de la Banque du Canada qui accueillera sans doute aussi la fameuse pierre de Yap.

Pour nous tous au Musée, cette entrée est d’une importance capitale. Depuis 30 ans, le Musée de la Monnaie coulait des jours heureux à l’arrière du siège d’origine de la Banque. Le hic, c’était que le Musée n’était pas visible de la rue. Le directeur actuel du Musée avoue lui-même que sa première visite au Musée de la Monnaie était le fruit du hasard. À l’époque, on parlait notamment de l’endroit comme d’un trésor caché.

Eh bien, c’en est fini de jouer à cache-cache. L’équipe du Musée est enchantée par cette impressionnante entrée lumineuse qui donne sur la rue. Grâce à elle, le Musée deviendra un attrait de premier plan dans l’un des quartiers les plus touristiques du Canada. Quiconque trouvera sur son chemin le Musée de la Banque du Canada tombera en fait sur une énorme structure en verre et en acier. Alors, attention devant vous!

La pyramide du Musée a aussi une autre finalité : elle sert de puits de lumière à la chaleureuse aire d’accueil en contrebas. Grâce aux escaliers baignés de lumière et à la vue imprenable sur la ligne des toits au travers du portique vitré, la sensation d’être sous terre sera presque imperceptible. D’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à avoir opté pour ce type d’architecture, comme le prouvent les rénovations du Musée royal de l’Ontario (le Cristal Michael Lee-Chin) et la pyramide du Louvre.

illustration des structures vitrées avec toitures végétalisées

Places assises pour les spectateurs et les pique-niqueurs sur la toiture végétalisée du portique.

La terrasse de la Banque du Canada continuera d’être un lieu de socialisation et un prolongement du mail de la rue Sparks. Grâce aux places assises aménagées sur la toiture végétalisée de la pyramide du Musée, la terrasse sera encore plus accueillante pour les repas entre collègues ou les bains de soleil.

illustration de la place à l’angle des rues Bank et Wellington

Arrière du portique du Musée de la Banque du Canada avec vue sur la colline du Parlement.

illustration du toit de l’entrée du Musée de la Banque du Canada

Rencontre (gourmande) au sommet… du Musée de la Banque du Canada.

Bienvenue à tous pour une rencontre (gourmande) au sommet… du Musée de la Banque du Canada, dès sa réouverture en 2017!