Deux conservateurs, un billet de blogue

L’Association royale de numismatique du Canada (ARNC), fondée en 1950, est le plus important regroupement de numismates au pays. Chaque année, elle tient un congrès où se rassemblent collectionneurs, marchands et amateurs de monnaie de tout acabit pour discuter de leur passion commune, ainsi que pour admirer et acquérir de fascinants objets qui font partie intégrante de notre culture matérielle. En 2014, le Congrès avait lieu à Mississauga, en Ontario.

Lever de soleil sur la ville

Le soleil se lève sur Mississauga.

Le fait que cette activité se tienne chaque année dans une région différente du pays permet au Musée de la Banque de faire découvrir des facettes de la Collection nationale de monnaies à la population. Cette année, nous avons décidé de raconter l’histoire des banques dites « fantômes » et des bouleversements économiques de 1837, qui ont touché tant le Canada que les États-Unis.

Billet de banque

Billet de 5 $ émis par la Banque deOttawa, une institution « fantôme ». Celle-ci avait des bureaux bien réels à Montréal pendant une courte période.

Billet de banque

Légende : Les billets émis par cette banque fantôme ont causé des soucis aux commerçants de divers États, allant du Michigan à New York, à l’hiver et au printemps de 1837.

Les banques fantômes étaient des établissements illicites fondés par des hommes d’affaires américains sans scrupules. Leur objectif : mettre en circulation des billets canadiens sans valeur pour duper les citoyens des États frontaliers, du Vermont à l’Ohio. Le conservateur en chef de la Banque, Paul Berry, a donné une conférence sur le sujet, et une mini-exposition a permis aux congressistes d’observer quelques-uns de ces spécimens rares. Le tout cadrait parfaitement avec le thème du programme - le rapprochement transfrontalier -, qui célébrait les relations de collaboration et de cordialité unissant l’ARNC et son pendant états-unien, American Numismatic Association. Dans le droit fil de cette thématique, le symposium éducatif de l’ARNC proposait des exposés sur la numismatique au Canada et chez nos voisins du sud : une occasion en or pour les participants des deux pays de diffuser leur savoir dans un esprit de franche camaraderie.

Billets de banque dans des présentoirs

Mini-exposition du Musée de la Banque du Canada sur les banques fantômes, dans la salle où les objets étaient mis en valeur.

Les collectionneurs avaient des trésors de toutes sortes à dévoiler, notamment des billets de Chine et de Colombie-Britannique, des jetons de marchands émis à Orillia, en Ontario, et des médailles papales, pour ne nommer que ceux-là. La Monnaie royale canadienne présentait, à son kiosque, ses plus récents produits, et un graveur professionnel était sur place pour discuter du processus de fabrication. Un représentant du département de la Monnaie de la Banque du Canada a prononcé un exposé sur les éléments de sécurité des nouveaux billets en polymère. L’ARNC proposait en outre plusieurs activités aux proches qui accompagnaient les congressistes durant leur séjour, notamment des visites au Black Creek Pioneer Village (village des pionniers de Black Creek) et à la fonderie Artcast, où sont créées des œuvres d’art.

Presses d’impression

Presses à l’ancienne de l’imprimerie du village des pionniers de Black Creek.

Évidemment, nos conservateurs en ont profité pour faire des achats - mais pas au centre commercial. Ils ont mis la main sur des pièces présentant un grand intérêt pour la Collection nationale de monnaies.